Pages

19/01/2017

Vidéo- Gambie : incertitude et menace d'une intervention extérieure

Partagez !


La Gambie demeurait jeudi sous la menace d'une intervention de troupes ouest-africaines, après d'ultimes efforts de médiation de la Mauritanie aux résultats encore incertains: Yahya Jammeh, dont le mandat a expiré officiellement, n'a pas quitté le pouvoir et l'investiture de son successeur déclaré Adama Barrow n'était pas encore effective.

Jusqu'à jeudi matin, aucune précision n'avait pu être obtenue sur le lieu et l'heure de la prestation de serment de M. Barrow, accueilli depuis le 15 janvier à Dakar, au Sénégal voisin, et dont l'entourage a régulièrement soutenu qu'il serait investi jeudi, en territoire gambien.

Jeudi matin, des informations de presse relayées au Sénégal affirmaient que la cérémonie aurait lieu à 16H00 (locales et GMT) à l'ambassade de Gambie à Dakar mais aucune source officielle sénégalaise et dans l'entourage de M. Barrow n'a pu confirmer cette annonce.

La Mauritanie sur place

Dans un ultime effort diplomatique, le chef de l'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, s'était rendu mercredi à Banjul pour tenter d'obtenir "une solution de la crise en Gambie" où le président sortant Yahya Jammeh conteste sa défaite électorale et refuse de céder son fauteuil. M. Ould Abdel Aziz est ensuite arrivé à Dakar en provenance de la Gambie, rapporte la Radio Télévsion Sénégalaise (RTS).

Macky Sall, son homologue sénégalais, l'a accueilli à sa descente d'avion et les deux hommes se sont entretenus à l’aéroport Léopold Sédar Senghor en presence du président élu Adama Barrow, selon la RTS.

A 1h35 du matin, l'avion du president mauritanien a quitté Dakar selon, l'APS. Rien n'a filtré de cette rencontre.

La Cédéao prête à intervenir

Le colonel Seydou Maïga Moro, chef de la Force de la CEDEAO en attente avait confirmé l’imminence d’une intervention militaire à minuit en cas d’échec des négociations avec le président sortant.

Le chef d’Etat-major de l’Armée gambienne a annoncé que ses hommes ne se battraient pas contre les troupes africaines. L'Agence de presse sénégalaise (APS) annonçait mercredi "un important mouvement de troupes de plusieurs pays africains en partance pour la Gambie au port de Ziguinchor."

Le ministre nigérian des affaires étrangères a souhaité bonne chance aux forces nigérianes qui vont être déployées en Gambie en twittant une vidéo d'avions de chasse nigérians au Sénégal.



Investiture de Barrow

Dans un tweet, le président élu a déclaré : ’’Mes très chers gambiens, la présidence de Yahya Jammeh est officiellement terminée. La nouvelle ère pour la Gambie est enfin là’’.

Depuis Dakar, Mankeur Ndiaye, ministre sénégalais des Affaires étrangères, assurait mercredi que Yahya Jammeh ne sera plus président de la Gambie à minuit, assurant que la communauté internationale "a pris toutes les dispositions" pour l’installation du président élu Adama Barrow.

Le nouveau président va former son gouvernement et la communauté internationale va l’accompagner, selon le ministre sénégalais des Affaires étrangères.

La Voix de l'Amérique

Aucun commentaire:
Votre commentaire
Vous aimerez peut-être × +