Pages

22/08/2015

Maroc : Mohammed VI instaure un visa pour les Syriens et Libyens

Partagez !

Le roi du Maroc Mohammed VI a annoncé, ce jeudi, lors du 62éme anniversaire de la révolution du roi et du peuple, l’instauration d’un visa pour les citoyens libyens et syriens souhaitant se rendre au royaume chérifien.

Se rendre au Maroc va s’avérer désormais difficile pour les Syriens et les Libyens. Et pour cause, le roi Mohammed VI a décidé, lors du 62ème anniversaire de la révolution du roi et du peuple, ce jeudi 21 août 2015, d’instaurer un visa aux citoyens libyens et syriens voulant se rendre dans ce pays d’Afrique du nord.

Quelles sont les raisons qui ont poussé Mohammed VI à prendre cette décision ?
La sécurité du pays aurait motivé la décision du roi du Maroc. « L’obligation de prendre une série de mesures préventives pour préserver la sécurité et la stabilité du Maroc », a précisé Mohammed VI pour justifier sa décision. Les groupes terroristes qui prolifèrent dans ces pays pourraient atteindre le Maroc, la vigilance est de mise.

Le souverain demande à ses citoyens d’apporter aide et assistance aux Syriens et Libyens tout en restant vigilant sur leur attitude. Il prévient que « toute personne qui est reconnue coupable de violations des lois et des règlements marocains sera reconduit hors des frontières ». Mohammed VI craint en effet que certains citoyens sèment le trouble dans le royaume chérifien, notamment dans les mosquées. En dépit de cette décision, il tient à rassurer que « le Maroc restera toujours une terre d’accueil pour ses hôtes ».

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011, le chaos règne en Libye où les combattants de l’organisation de l’Etat islamique font la loi. Deux gouvernements parallèles dirigent le pays, l’un reconnu par la communauté internationale et l’autre sous la tutelle de la coalition armée Fajr Libya (Aube de la Libye). De l’autre côté, la Syrie est en proie, depuis plus de trois ans, à une guerre qui a fait plus de 150 000 morts et 2,3 millions de déplacés.

Afrik.com

Aucun commentaire:
Votre commentaire
Vous aimerez peut-être × +