Pages

20/08/2015

Maroc : en dix ans, la production agroalimentaire a bondi de 63% en valeur

Partagez !

La production agroalimentaire continue de voir son chiffre d'affaires augmenter. Celui-ci a progressé de 63% entre 2003 et 2013, selon l'étude sur l'industrie alimentaire au Maroc, publié par l'Office des changes. L'étude souligne le point noir du secteur : sa balance commerciale est aujourd'hui déficitaire de 2,4 milliards de dirhams, alors qu'elle était excédentaire il y a dix ans. 

La production de l'industrie agroalimentaire marocaine a pris du poids tout au long de cette dernière décennie. En effet, selon l'étude sur l'industrie alimentaire au Maroc, publiée par l'Office des changes en avril, son chiffre d'affaires est en nette hausse sur la période 2003-2013. Il est passé de
87,3 milliards de dirhams (1 000 dirhams = 92 euros) à 142,5 milliards de dirhams en dix ans, soit un bond de 63%.
L'Office des changes note une inversion parfaite de la balance commerciale de l'activité en dix ans. "Nous sommes passés d'une balance commerciale excédentaire de 2,4 milliards de dirhams en 2004 a un déficit de 2,4 milliards de dirhams en 2014." Ces dernières années, ce chiffre est malgré tout en régression, ce qui laisse espérer un retour à l'équilibre dans quelques années.
L'Office des charges souligne également que "depuis 2011, la part des exportations de l'industrie alimentaire dans les exportations totales s'est améliorée passant de 9,1% à 11,2% en 2014." En revanche, sur cette même période, la part des importations dans le total des achats effectués par le Maroc passe de 6,8% à 6,3%.
En dix ans, l'apport des principales activités au bénéfice des exportations n'a que peu évolué. L'industrie des poissons reste, de loin, celle qui contribue le plus à l'export (52% en 2014, 53% en 2004). L'industrie des fruits et légumes occupe toujours la deuxième place, mais avec une diminution de 17% à 14% sur cette période. L'industrie de la viande a, elle, devancer celle des corps gras. À noter également que 60 entreprises marocaines réalisent 60% des exportations.
Au niveau international, l'étude de l'Office des changes montre que la part de l'Europe dans les exportations marocaines est de 57% en 2014, contre 67,3% en 2005. Pour autant, le Vieux continent demeure le premier client du royaume chérifien. L'Afrique est son deuxième client, avec 22,2% des exportations en 2014. L'Asie ne représente sur cette année que 12,5% de l'export alors que ce continent frisait les 26% en 2002. L'Amérique reste quant à elle sous la barre des 10%.
 Usine nouvelle

Aucun commentaire:
Votre commentaire
Vous aimerez peut-être × +