Pages

27/08/2015

Italie : Venise n’accueillera pas de Gay Pride

Partagez !

Le palais des Doges sur la place Saint-Marc à Venise / Olivier Issaly
Luigi Brugnaro, 53 ans, cinq enfants, premier maire de Venise de droite depuis ces 30 dernières années n’a pas apprécié l’indignation d’Elton John face à sa décision d’interdire des bibliothèques scolaires de la Sérénissime. Ces livres évoquent l’homoparentalité. Sur son compte Instagram, le chanteur britannique - qui a deux enfants avec son mari, David Furnish, propriétaire d’une maison à Venise - l’a notamment qualifié de «bigot ennuyant». Ce 26 août, Luigi Brugnaro ravive la polémique en annonçant au quotidien La Repubblica qu’il refusera d’accueillir une Gay Pride à Venise, tant qu’il en sera le maire.


Sur la liste noire, dressée par le maire de Venise, on trouve des ouvrages célèbres de la Sérénissime comme Jean a deux mamans d’Ophélie Texier qui raconte l’histoire d’un louveteau élevé par deux louves, qui s’aiment. Pour Luigi Brugnaro, cet album est à censurer, car il aborde l’homoparentalité.
Une position qui a fait vivement réagir le chanteur Elton John dont le mari possède une villa à Venise. Il reproche au nouvel édile de défendre « une société future composée de division et d’ignorance ». Ce à quoi Luigi Brugnaro a répondu : « Elton John est une personne arrogante (…) Une famille avec des parents du même sexe ce n’est pas naturel. » Et d’ajouter : « Aucune Gay Pride n’aura lieu à Venise pendant mon mandat. C’est une bouffonnerie, le summum du kitsch. »
Mais, comme le souligne Flavio Romani, président d’Arcigay, principale association homosexuelle italienne, « Venise n’appartient pas à son maire ». Flavio Romani promet d’ailleurs qu’ « en 2016 une Gay Pride régionale sera organisée dans la Cité des Doges ». Et bien sûr le maire « sera invité à défiler au premier rang ».
rfi

Aucun commentaire:
Votre commentaire
Vous aimerez peut-être × +