Pages

28/11/2012

Nucléaire : l'AIEA piratée par des hackers

Partagez !


Un site Internet a dévoilé dimanche des informations confidentielles relatives au programme nucléaire israélien. Des informations prélevées sur un ordinateur de l'AIEA que des hackers auraient réussi à pirater. Un acte sans précédent qui inquiète l’Agence internationale de l'énergie atomique, laquelle mène depuis plus de dix ans une guerre sans merci contre le programme nucléaire iranien.


Dimanche, les pirates ont publié une liste d'emails faisant état d'activités nucléaires menées en Israël, qu'ils auraient trouvés sur un ordinateur dont l'ip attesterait qu'il se situe en Autriche, base de l'Agence internationale de l'énergie atomique.

"Parastoo" - c'est le pseudo sous lequel se cachent les pirates - publie par la même occasion une liste d'une centaine de noms, selon rfi, de personnes qui seraient directement impliquées dans des activités nucléaires en Israël.

Parmi cette liste, figurent 14 adresses électroniques renvoyant à des scientifiques, des physiciens moléculaires travaillant dans de prestigieuses universités françaises, dont celle de Jussieu, ou des laboratoires de recherche à l'image du CNRS, ainsi qu'une personnalité diplomatique, conseiller pour les sciences dans une ambassade française stratégique.

Ce mardi, l'Agence internationale de l'énergie atomique a confirmé avoir fait l'objet de vol de données hébergées sur un de ses serveurs qui, selon le gendarme du nucléaire, ne serait plus en activité. L'AIEA qui se veut rassurante, a exprimé sa vigilance et sa détermination à raffermir la sécurité de ses données pour prévenir d'autres fuites.

Un acte sans précédent qui, au moment où il est de plus en plus question de frappes israéliennes contre l'Iran, pourrait exacerber le débat sur le programme nucléaire iranien.


[+ Abdoulaye Jamil Diallo]
Lire cet article sur AgoraVox

Aucun commentaire:
Votre commentaire
Vous aimerez peut-être × +