Pages

06/02/2012

Guéant et les civilisations : stratégie électoraliste et diversion

Partagez !


Des hommes de " bon sens "
Qui ne le savait pas ? Bien sûr que les civilisations ne se valent pas ! N'en déplaise aux contradicteurs de Guéant. Je le sais, vous le savez, nous savons tous : Guéant a raison ! Mais la question qu'il faudrait peut-être se poser est de savoir pourquoi soulever un tel débat à ce moment précis. Diversion ou séduction électoraliste?

Ce lundi encore, Guéant persistait et signait : «  Les civilisations ne se valent pas ! ». Il l'avait dit samedi, l'avait répété pendant tout le week-end... Il continuait encore ce lundi matin : « Les civilisations ne se valent pas !».

Guéant, un homme de bon sens 

Pourquoi se répète-t-il autant ? Eh bien pour
signifier à ceux qui ne l'auraient pas encore entendu et qui, peut-être, se préoccuperaient d'autres choses bien moins préoccupantes – comme le bilan du président Nicolas Sarkozy par exemple - qu'ils ont mieux à faire : l'écouter lui « l'homme de bon sens », selon sa propre appréciation.

Ce sont, il l'a dit et vous le dira encore, des « propos de bon sens ». Et si vous n'avez toujours pas compris, il ajoutera que ce sont « des propos d'évidence ». Quoi ? Vous persistez encore à lui rappeler qu'il y a des choses bien plus importantes qui préoccupent les Français en ces temps de crise ? Mais arrêtez ! Il a raison Guéant ! Et si vous ne savez pas pourquoi il continue à se répéter inlassablement, eh bien sachez qu'il le fait – et il vous le répétera aussi – pour « défendre la démocratie, les libertés individuelles et les droits des femmes ».

Guéant, un républicain 

Ne vous y trompez guère ! Guéant est un républicain soucieux des principes fondateurs de cette... douce France - quoique pas si douce que ça ces derniers temps ! Et n'allez surtout pas l'accuser de ne pas se préoccuper des vrais problèmes des Français, car en grand défenseur des principes républicains, il vous le dira, « le nombre de fidèles musulmans en France pose problème ».


Et surtout n'allez pas lui dire que ces musulmans sont pour la plupart des Français. Il vous l'a dit et vous le répétera : « Les civilisations ne se valent ! ». Et tant pis si Hollande lui lance : « Nous devons rassembler tous nos efforts et non pas créer je ne sais quels bavardages qui, en plus, sont autant de provocations ». Car de toutes façons, lui ne souhaite nullement « diviser les Français », pas plus qu'il ne souhaite « susciter je ne sais quelle surenchère ».

Or, personne n'est dupe ! Et même ceux qui soutiennent son jeu - comment dire... puéril - savent sciemment, aujourd'hui, que ni les divagations de Guéant ni le sempiternel débat de Sarkozy sur l'identité nationale ne pourront, encore une fois, berner les Français. Et toutes ces tentatives de diversion et ces efforts – vains - de convaincre l'électorat français, surtout celui de l'extrême droite, ne pourront, à l'aune de ses forfaits, faire de Sarkozy un meilleur candidat  ?

Abdoulaye Jamil Diallo

Aucun commentaire:
Votre commentaire
Vous aimerez peut-être × +