Pages

21/11/2011

Grande-Bretagne : le plan d’austérité s’attaque au principe d’Etat-Providence

Partagez !

   
L'archevêque anglican, Rowan Williams (Crédits : Huff Post)


La traque de ceux qui profitent des largesses de l’Etat-Providence fait désormais parti du plan d’austérité du gouvernement britannique, qui prévoit de ne plus octroyer plus d’aides aux familles dont les membres ne travaillent pas. Une mesure critiquée par les évêques anglicans. Cinq amendements ont été déposés pour la modification du projet de loi qui devait être débattu ce lundi.

Dans son plan d’austérité, le gouvernement britannique prévoit de s’attaquer à un problème délicat : la réduction des aides octroyées aux familles nécessiteuses. Désormais, les familles dont aucun membre ne travaille ne pourront plus
bénéficier de plus d’aides que celles dont un membre au moins travaille.

Le plan d’austérité prévoit de ne plus accorder aux premières plus de 580 euros par semaine. Le gouvernement souhaite ainsi s’attaquer au problème récurrent de ceux qui semblent préférer vivre aux crochets de l’Etat-Providence. Une pratique que l’on ne souhaiterait plus encourager outre-Manche.

Une décision qui suscite toutefois l’indignation des évêques anglicans, qui estiment qu’une telle mesure ne pourrait avoir que des conséquences néfastes, notamment pour les familles nombreuses et les couches les plus faibles, car, préviennent-il, « 80 000 enfants pourraient se retrouver à la rue ». L’archevêque de Canterbury, Rowan Williams, lui, dénonce « des mesures radicales pour lesquelles personne n’a voté ».

Les religieux, après avoir exprimé leur inquiétude, à travers une lettre ouverte publiée dans The Observer, un journal proche de la gauche, ont décidé de contrer cette mesure du plan d’austérité. C’est ainsi qu’un des leurs, l’évêque de Leeds, notamment membre de la Chambre des Lords, deuxième Chambre du Parlement britannique, a déposé 5 amendements en vue d’une modification de ce projet de loi qui devait être débattu ce lundi 21 novembre.

Abdoulaye Jamil Diallo

Aucun commentaire:
Votre commentaire
Vous aimerez peut-être × +